Le traitement

Aucun traitement n’existe pour guérir la dystonie, mais il existe des traitements qui atténuent les symptômes (thérapies non médicamenteuses et complémentaires, médicaments oraux, injections de toxine botulinique et chirurgie). L’injection de toxine botulinique dans les muscles affectés est présentement le traitement de choix dans les cas de dystonie localisée.
La toxine botulinique de type A est extraite et purifiée du complexe de neurotoxine produit par la bactérie Clostridium botulinum. L’injection d’une faible dose de toxine botulinique bloque la transmission des messages envoyés par le cerveau pour stimuler la contraction musculaire. Donc, la toxine botulinique affaiblit temporairement les muscles qui causent les contractions involontaires dans le cou et la torsion de la tête. Les injections sont faites dans les muscles à l’origine du problème et sont généralement très bien tolérées. Les effets secondaires sont peu fréquents et passagers (douleur, sensibilité ou ecchymoses au site d’injection, faiblesse dans le cou). De façon générale, l’amélioration des symptômes survient dans les 3 à 7 jours suivant l’injection et l’effet est maximal après environ 3 semaines. Dans la plupart des cas, les symptômes sont soulagés durant environ 3 mois. Le traitement peut être administré aussi longtemps que nécessaire sans qu’une dépendance ne survienne. Le dosage et le nombre d’injection sont déterminés par un neurologue spécialisé en troubles du mouvement selon la taille du muscle atteint, l’âge du patient ainsi que par la réponse aux traitements précédents.